Browsing Category

Raid la Saharienne

Raid la Saharienne Sport

Mon rituel sportif avec la gamme sport à l’Arnica de Weleda

18 juillet 2018
IMG_8983

Dans le cadre de ma participation au Raid la Saharienne avec Lauriane, Weleda  a décidé de nous soutenir dans cette aventure en nous envoyant quelques produits de sa gamme sport pour éliminer les courbatures et prévenir les blessures ! Je vous raconte ma routine quotidienne avec 2 produits chouchous 😍! 

En effet, avec un minimum de 6h de sport par semaine, les produits Weleda sont plus que nécessaires !😅 Nos muscles travaillent beaucoup et nous avons besoin d’être chouchoutées.

C’est depuis très jeune que j’utilise la gamme sport Weleda qui me correspond parfaitement. Je suis vraiment dingue de cette gamme qui est très efficace.

IMG_8980

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de 2 produits du quotidien que nous utilisons avec Lauriane après ou avant chaque séance de sport et qui sont très utiles dans la préparation à notre raid.

IMG_8985

LE GEL DOUCHE À L’ARNICA

IMG_8974

Ce gel douche peut s’utiliser avant et après la séance de sport, il aide donc autant à la préparation qu’à la récupération ! Sa texture est sous forme de gel, l’odeur est vraiment agréable, c’est frais et tonique ! Ce gel douche a pour particularité de stimuler les muscles avant l’effort et d’apaiser et rafraîchir après.

IMG_8988

Pour ma part, je l’utilise plus souvent pour la récupération et je dois dire qu’il fait bien le job 🙂 Il apaise et rafraichit. Il est formulé avec de l’arnica, du romarin et de la lavande, il est donc aussi vivifiant, stimulant et apaisant.

La composition du produit est vraiment propre. 100% des ingrédients sont d’origine naturelle. De tout façon, Weleda est connue pour la qualité de ses compositions.

L’HUILE DE MASSAGE À L’ARNICA

IMG_8975

Cette huile peut s’utiliser avant l’effort, en frictions rapides, pour préparer le corps à l’activité sportive. Cela va avoir une action réchauffante sur les muscles et donc les bienfaits de l’échauffement seront décuplés. Il va aider à échauffer les muscles. Mais, elle peut aussi être appliquée après le sport, en massages amples et lents pour aider le corps à récupérer en prévenant de la fatigue et des raideurs.

IMG_8986

J’aime beaucoup cette huile car elle a une véritable efficacité sur moi. J‘ai moins de courbatures depuis que je l’utilise. Je sens une vraie différence entre avant et après. Je l’utilise énormément pour m’automasser les cuisses après un gros effort mais aussi pour enlever les tensions au niveau du cou et des trapèzes et je vous promets ça marche !

Ou trouver ces produits ?

En parapharmacie, magasins bio et chez tous les revendeurs Weleda

A Nantes, vous pourrez trouver votre bonheur à la Grande Pharmacie de Paris, place Royale. Mais aussi chez Marie Nature, 2 rue Paré.

Je suis vraiment conquise par la gamme sport de WELEDA <3

En plus, les prix sont plus que corrects 😉

Encore un grand merci à Weleda de nous soutenir !

A très vite !

COMPTE-RENDU DES COURSES Raid la Saharienne

Préparation au Raid La Saharienne – Triathlon de St Jean de Monts – Notre premier triathlon

5 juillet 2018
DSC_9254

Samedi 23 Juin avait lieu notre premier triathlon. En effet, nous avons participer au Triathlon XS de Saint-Jean de Monts et on vous raconte cette première expérience ! Pour rappel, voici les distances à parcourir : 250m de natation/7,5km de vélo/2,5km de course à pied. 

Nous avons opté pour une arrivée le Vendredi soir, soit la veille de l’épreuve afin de pouvoir se reposer la matinée de l’épreuve, d’être posées et « détendues ».

LE COMPTE-RENDU DE LOLO  ! 

Participer à un triathlon a longtemps été un rêve sans jamais vraiment penser qu’un jour je pourrai en faire un pour de vrai ! C’est chose faite, dimanche dernier nous avons fait notre baptême de Triathlon.

Pour tout dire, j’étais dans tous mes états pendant une semaine avant la course, à ne pas en dormir ! Plus je lisais des articles et témoignages sur la partie Natation, plus je me disais que je n’allais jamais y arriver et que je n’avais pas ma place parmi toutes ces athlètes !

La partie natation est la plus redoutée, le départ est surnommé la « une machine à laver » car c’est une vraie bataille, qui est souvent traumatisante pour les débutants. Le jour J est finalement arrivé, il faisait beau, chaud et la mer d’un calme Olympien, ce qui m’a rassurée !

Nous sommes allées chercher nos dossards et les organisatrices ont été d’une gentillesse en répondant à toutes nos questions.

DSC_9148

Le moment venu, nous nous sommes préparées pour entrer dans le « parc » pour déposer nos vélos et nos affaires (T-shirt- casquette-lunettes de soleil-chaussures et chaussettes). Là je me rends compte que nous sommes uniquement une petite dizaine de novices à nous lancer dans cette course folle ! En effet toutes les triathlètes avaient des vélos tout en Alu ou Carbone, nous, nous étions avec nos VTT, équipés de pneux de route pour l’occasion. Le miens a 22 ans pour tout vous dire !

Nous descendons sur la plage pour le top départ ! La peur s’est finalement transformée en excitation ! Pan ! C’est parti, tout le monde s’élance à toute vitesse, je vois Juju qui part à fond les ballons mais moi, je reste en retrait de peur d’être coincée dans la « machine à laver » !

DSC_9165

Je me mets sur le côté gauche des bouées, cours dans l’eau aussi loin que possible et finalement plonge pour nager. L’eau est bonne (j’avoue j’ai la combi) et je nage, je contourne les bouées et c’est un peu l’embouteillage et là je me mets en mode « Triathlète », je double, je pousse pour me fofiller et grapiller des places.

DSC_9173

La partie Natation est pratiquement finie, je commence à enlever ma combi pour ne pas perdre trop de temps pendant la transition.

DSC_9191

Là il faut se mettre à courir sur la plage pour retourner au parc à vélo : la côte me semble interminable ! J’arrive enfin au parc et là … je n’arrive pas à enfiler mon T-shirt, je m’énerve et c’est de pire en pire : 30 secondes pour le mettre! Après j’enfile mes chaussettes, je mets le casque et les lunettes et c’est parti pour 8km de vélo !

Je saute sur le vélo et me mets sur le grand plateau et commence à pédaler de toutes mes forces ! Malgré tous les efforts, je me fais doubler dès le début par des filles qui semblent à peine appuyer sur les pédales… un peu démoralisant j’avoue !

DSC_9217

Je continue le reste de la course toute seule, je ne vois personne devant, personne derrière, je n’ai pas de compteur : je n’ai donc aucune idée si j’avance bien ou si je suis une vraie tortue ! En tous cas les encouragements de la foule me donne du baume au cœur !

Le vélo touche à sa fin et là je vois les arbitres juste devant la ligne qui me font des grands signes. En effet la règle est de descendre absolument du vélo pour continuer en courant à côté… la torture commence ! Je ne sens plus du tout mes jambes, j’ai l’impression d’avoir des jambes de bois, qui ne répondent plus de rien ! Je veux courir mais impossible… mes jambes ne m’écoutent pas ! Il va falloir un km avant de retrouver une sensation normale. Je cours , je double quelques filles mais j’ai l’impression de ne pas avancer.

DSC_9222

Quelques minutes plus tard, c’est la dernière ligne droite et je vois la ligne d’arrivée… Houra !

DSC_9245

Bilan : 41 minutes (9 min de natation – 19 min de vélo et 13 min de course à pied), ça été dur car le format XS est ultra rapide mais si fière ! Ce fut mon premier triathlon mais sûrement pas le dernier !

AU TOUR DE JUJU ! 

A quelques jours du triathlon, je n’étais pas vraiment trop stressée mais j’avais hâte d’en découdre avec une nouvelle épreuve que je ne connaissais pas. J’adore me lancer de nouveaux challenges !

Bon par contre, quelques heures avant le triathlon, ce n’était plus la même chose, j’étais super stressée. Je n’avais qu’une envie : que la course commence !

Après un petit briefing, nous avons rejoint la plage pour le départ. Il faut donc courir pour plonger ensuite dans l’eau et c’est là que je suis tombée dans le piège : courir je sais faire. Bah je cours, le problème c’est qu’il y a un énorme banc de sable qui force à courir longtemps dans l’eau avant de pouvoir nager vraiment. Sauf qu’au moment où je peux enfin nager je suis essoufflée et un peu angoissée. J’essaye tant bien que mal de retrouver mon souffle en improvisant un crawl un peu bizarre… On contourne déjà la première bouée rouge et je commence à retrouver mon souffle et mon rythme.

DSC_9153

Dés que je commence à avoir pied, j’essaye de courir. Courir dans l’eau, j’adore, je le fais depuis toute petite avec mes parents (un peu bizarre la famille !).J’enlève mon bonnet et mes lunettes en même temps.

DSC_9178

Puis je cours pour rejoindre le parc à vélo. Pas besoin d’enlever la combinaison puisque j’ai nagé directement en trifonction. Je mets mon casque, enfile mon dossard, met mes chaussures sans chaussettes et je file ! Je suis alors 18ème à ce moment là.

Et là commence, la catastrophe ! Tout le monde me double, je n’avance pas avec mon VTT et ces pneus de route. Je donne alors tout pour essayer d’éviter de perdre trop de places. Quant au virage, n’en parlons pas, j’ai trop peur !

DSC_9201

Ca y est, c’est la transition. je descends du vélo et je cours à côté pour atteindre mon poste. Et là, j’ai des jambes de bois. Lolo m’avait prévenue alors je ne m’inquiète pas plus que ça. Je sais que c’est l’acide lactique. Je dépose mon vélo et je pars quand je vois l’arbitre sortir un carton jaune. Je stop direct et je me demande ce que j’ai bien pu faire… J’avais encore le casque de vélo sur la tête ! Allez zou, je le pose et c’est parti. Les premiers 200m sont compliqués au niveau des jambes. Il y a vraiment un temps d’adaptation. J’entends Richard qui me dit « Allez, c’est maintenant que tu fais l’effort ». Et il a tout à fait raison, la course à pied c’est mon point fort. Alors je donne tout et je double de nouveau toutes les filles qui m’avaient doublée au vélo.

DSC_9229

J’en profite par la même occasion d’encourager Lauriane quand je la croise. Le public est là pour nous encourager et ça fait du bien et on a surtout nos plus grands fans ; Magali, Richard et Dan. Et ça fait vraiment plaisir. A 100m DE l’arrivée, un sprint m’attend avec 2 filles. Rien à faire, je n’arrive pas à les suivre. Je donne toute mes forces et ça vaudra le coup puisque je suis passée quand même de la 35ème place à la 15ème !

DSC_9234

Je passe la ligne d’arrivée en terminant 15ème sur 75ème en 35min et je n’en reviens pas. C’était mon premier triathlon et j’ai juste adoré. Même si je n’ai pas vraiment encore l’équipement adéquate, j’ai hâte de renouveler l’expérience !

Et voilà notre petit compte-rendu de NOTRE premier triathlon ! Le format était alors parfait pour découvrir ce sport et m’apercevoir véritablement de ce qu’on doit travailler pour profresser. En tout cas, nous sommes déjà inscrite à un autre triathlon. Ca sera celui de La Baule, format S !

A très vite ! 

COMPTE-RENDU DES COURSES Raid la Saharienne Sport

Compte-rendu : Run&Bike Atlantisport

31 mars 2018
DSC03977

Dimanche dernier avait lieu notre tout premier Run & Bike dans le cadre de notre préparation à notre raid. Juliette vous raconte le récit de cette course palpitante jusqu’au bout !

Après des derniers peaufinements auprès de Norbert, notre vélo qui nous accompagnera sur ce Run and Bike et de dernières discussions autour de notre stratégie pour le parcours, je pars me mettre dans le sas de départ tandis que Lauriane ira avec tous les autres vélos dans l’autre sas.

DSC03898

DSC03905

 Pan ! Ça y est c’est le départ et ça part super vite. J’essaye de temporiser de mon allure et je me retrouve très mal placée.

DSC03909

IMG_7914

Pendant ce temps-là, Lauriane la roue arrière bloquée dans une cale, elle essaye de me repérer au milieu de tous les coureurs. Une boucle plus tard et 500m, je retrouve Lauriane, qui essaye tant que bien que mal de se frayer un chemin entre tous ces vélos ! On refait la même boucle ensemble et à la sortie de la zone commerciale on décide de réaliser notre premier changement.

IMG_7922 

Je prends le temps de récupérer après ce premier kilomètre. Pendant plusieurs kilomètres, nous allons alterner tous les 500m. Au bout de 10min de course, nous apercevons un premier binôme féminin. Je dis alors à Lauriane de ne pas les lâcher. La tâche sera facile, puisque qu’on les double assez rapidement dans une côte. On continue sur notre rythme tout en continuant de s’encourager. Au loin, 2 autres filles. Allez on y va ! J’en profite d’être en course à pied pour les doubler. Puis elles nous redoubleront, pour les redoubler plus tard, un va-et-vient, et ce jusqu’à la course d’orientation !

Lolo vélo 

Nous récupérons la carte à toute vitesse. On connait le principe donc on fonce pour trouver les 5 balises, sans difficulté particulière. On pense prendre un peu d’avance sur le duo de filles mais elles repartent en même temps que nous. J’en profite d’être en course à pied pour les doubler mais je perds Lauriane, qui, en VTT, tombe dans les embouteillages des coureurs du 9,5km. Je décide alors de m’arrêter pour l’attendre. Les filles, nous redoublent alors. La voilà qui arrive, je récupère le vélo. Puis nous arrivons au niveau du tram où nous sommes obligées de nous arrêter pour laisser passer le tram, même soucis pour les filles devant ! Je descends alors du vélo pour courir. Il nous reste 1,5km avant l’arrivée, je peux alors commencer à accélérer.Lauriane m’encourage et me suit parfaitement en vélo. Je l’entends dire « C’est bon, nous sommes en train de creuser un écart », « Ah non Juju, elle nous rattrape ». Il nous reste 500 mètres, elles sont juste derrière. Ca y est, c’est la dernière ligne droite. Je vois l’arche d’arrivée. Je suis à bout de souffle, bon d’un côté je suis à 3;45/km. J’entends mon père, Magali et Richard, je ne peux pas lâcher ! 

Lauriane donne tout pour me donner des dernières forces et me propose même de changer, mais pas le temps ! Je serre les dents, Lauriane vérifie si les filles nous rattrapent. Nous donnons tout pour passer la ligne d’arrivée en tant que 1ère féminine et en 59 minutes ! Hourraaaaaaa !

IMG_7926

DSC03961

Nous sommes supers fières de notre duo et de cette cohésion. Le contact, entre nous deux, tout au long de la course, ne pouvait être plus parfait !

BIG HUG

IMG_7944

DSC04009

Un grand merci pour les encouragements de mon Papa, Magali et Richard

Prochain challenge : Le Raid Polytech ! 

A très vite pour de nouvelles aventures ! 

LE PROJET Raid la Saharienne

Un raid 100% féminin et 100% solidaire

2 février 2018
LSN_Logo_Transparent

Je me rappelle encore quand Lauriane m’a montré le film de La Saharienne, qui avait eu lieu en Equateur. Nous étions à St Jean de Mont, au mois de Mai, pour un tournoi de tennis et elle m’a alors demandé si ça me disait de me lancer dans l’aventure avec elle ! Je crois que je n’ai pas hésité très longtemps ! 

Lauriane, c’est ma coéquipière sportive de choc ! Avec elle, on se lance dans des sacrés projets et c’est vraiment trop cool ! Nous sommes amies maintenant depuis plus de 2 ans et c’est dans le cadre du tennis que nous avons fait connaissance. 😚

Bon allez, maintenant, il est temps que je vous explique ce projet un peu foufou !

DSC_7171

Par équipe de 2, La Saharienne est un raid multisports, 100% féminin et solidaire. Trail, VTT, biathlon, Swim & Run, parcours multisports, triathlon…., dans la pure tradition des raids multisports. On ne va pas s’ennuyer ! Cette année, la destination choisie est l’Afrique du Sud ! 🌅

C’est donc en Janvier que nous avons finalisé la première partie de notre inscription (1400 euros de sponsors et les papiers administratifs). Notre nom d’équipe ? Les SurpreNantes raideuses ! Oui, oui vous allez voir, nous avons pas fini de vous surprendre ! 😅

Derrière ce projet, nous soutenons l’association Trinôme 44. Elle a pour vocation de développer des outils permettant l’intégration professionnelle et sociale des personnes atteintes de handicap, dans un cadre professionnel adapté à leur situation. Le premier projet pilote a pris forme en décembre 2016, à l’ouverture du restaurant « Le Reflet » à Nantes, avec comme particularité d’employer particularité d’employer six cuisiniers et serveurs porteurs de trisomie 21.

Photo-montage-équipe2917

Les trois premières équipes remporteront une dotation financière pour l’association soutenue puis trois autres associations seront tirées au sort et recevront 1000€ de subventions de la part de la Saharienne. 💪

Comme vous le savez, cette activité engendre des coûts et nous sommes actuellement à la recherche de sponsors pour mener à bien ce projet. Ainsi, nous cherchons le soutien d’entreprises sous forme d’aide financière.

Alors si votre entreprise souhaite nous soutenir ou si vous connaissez quelqu’un, n’hésitez pas à revenir vers nous ! ✌️

Voici notre adresse email : lessurprenantesraideuses@gmail.com

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Instagram !

A très vite pour de nouvelles aventures !