Sport

Compte-rendu : Lyon Urban Trail 2016

4 mai 2016
IMG_4289 - copie

Dimanche 10 Avril avait lieu le Lyon Urban Trail (LUT) et c’est avec ma meilleure amie que j’ai décidé de me lancer ce nouveau challenge.

Cette année, en plus des traditionnels 14km, 23km et 35km, une nouvelle distance de 8km et 300m de dénivelé (5 ascensions) à été ajoutée, parfait pour rendre l’évènement accessible à plus de coureurs. Nous avons donc choisi cette distance sans hésitation pour notre premier urban trail  et c’était aussi une façon de tester nos capacités.

J-1 : Les dossards

Le Samedi, nous avons récupéré nos dossards Place des Terreaux. L’organisation est top, ça va très vite et il n’y a aucune attente. Ensuite direction le village de la course pour récupérer nos « cadeaux ». C’est en faite un tour de cou et rien de plus. Apparemment,  les organisateurs avaient tout donné aux participants d’avant…euh là j’ai du mal à comprendre.

IMG_4256

Le Jour J :

Il fait grand soleil ! Le départ de la course est prévu à 11h30, donc pas de stress, on y va à la cool ! Il y a plusieurs vagues de départ pour fluidifier la course mais tout va très vite. Nous avons attendu juste 10 minutes pour passer la ligne de départ.

Cette fois c’est parti et la course commence par la montée Carmes Déchaussées. J’arrive à la monter en courant mais ce n’est que début, car voilà la fameuse Piste de la Sara ! Et là, impossible de courir et nous sommes obligés  de marcher mais alors qu’est-ce que ça tire dans les mollets ! En revanche, arrivée au sommet, le point de vue est panoramique. Puis on descends sur les Quai de Saône et là je me rends compte que je n’avance pas du tout pour descendre des escaliers. Ma meilleure amie, Alice, elle fonce et décide de m’attendre en bas des escaliers.  Un petit moment de répit s’offre à nous avant la Montée Hoche. C’est la première fois que je viens par là, donc c’est une réelle découverte. Cette fois dans les côtes, c’est à moi d’attendre Alice. Pour éviter de prendre trop de distance, je décide de ne pas courir mais de gravir les marches rapidement en mode marche et je l’attends en haut pour profiter du paysage. Nous continuons rue de la Muette et par le Parc Sutter. J’adore, c’est trop beau ! Maintenant il est temps de descendre vers la Place de Terreaux. Je propose à Alice qu’elle prenne de l’avance sur les descentes et que quoi qu’il en soit je vais la rattraper sur le plat, c’était une petite stratégie pour essayer de terminer en moins d’une heure 😉

Je demande à Alice de tout donner sur les derniers mètres et nous franchissons la ligne d’arrivée en 57 min temps officiel. Nous terminons 55 et 56 ème des SEF et 312 et 313ème sur 962 au classement scratch.

32784180 - copie

Le bilan

Etant habituée à courir sur route, j’ai vraiment été séduite par ce concept qui permet d’arpenter la ville hors des sentiers battus et d’affronter les escaliers et les pentes des célèbres collines lyonnaises. En plus, on a même eu le droit à une petite médaille à l’arrivée !

J’ai énormément pris de plaisir dans cette course. Après il vrai que je ne me suis pas mise dans le rouge mais je voulais vraiment accompagner ma meilleure amie dans ce défi. Aujourd’hui, je suis très fière de sa course ! Il ne lui reste plus qu’à faire monter un peu plus souvent le cardio lors d’entrainements intensifs pour être moins en difficulté dans les côtes et dans les fameux escaliers. Après cela,  on pourra s’élancer  sur le 13 km !

Le seul bémol de la course est le fait que les routes ne soient pas bloquées. Nous sommes donc quelques fois obligés de laisser passer les voitures et donc de stopper notre course.

En tout cas, malgré ce point négatif, je suis sans problème partante pour l’année prochaine !
32800149 - copie 2

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply