Bla, Bla, Bla

PARTIR OU RESTER ?

14 décembre 2018
DSC_0168 - copie

Hier soir, en rentrant du dîner de Noel de mon association de course à pied,  je me suis effondrée en larmes, impuissante et épuisée par la mauvaise période que je traverse. Ce dîner avait été de trop. Même si j’avais passé un bon moment, je ne sais pas si les gens avaient été contents, personne n’a vraiment rien dit.  Ce dîner avait été de trop dans cette journée…

Pour des raisons professionnelles, je ne vais pas m’étaler sur mon quotidien au travail mais on me rabâche souvent « Vous ne comprenez pas », « ce n’est pas ce que je vous ai demandé », bref tous les jours on me fait comprendre que je travaille mal, un sentiment de nullité. Même si à chaque fois mes projets sont réussis, je suis maintenant enfermée dans un cercle vicieux, où je ne sais plus si ce que je fais est bien malgré que mes clients soient contents. J’ai totalement perdu confiance de moi et je doute énormément de mes capacités.

Je n’ai alors aucune reconnaissance au travail et je travaille dans la critique. Ce manque de reconnaissance est alors devenue un frein dans ma vie professionnelle et personnelle. Le regard des autres devient alors plus important que le regard sur soi-même. A la moindre remarque négative, j’ai l’impression de ne rien valoir. Toute la journée, je m’en prend plein la ***** et quand je retrouve des amis, j’attends peut-être un peu de réconfort et de reconnaissance. Même si je sais qu’on ne doit rien attendre des gens, je sais qu’un merci ou une attention pourrait me remonter le moral d’une journée compliquée et me réconforter sur ma capacité de faire.

DSC_0081 - copie

Malheureusement, au début je m’investissais dans l’association pour prendre confiance en moi et rendre les gens heureux. Aujourd’hui, je ne suis plus vraiment dans la même dynamique étant fragilisée par mon travail. J’attends peut-être un peu plus de retours de la part de mes adhérents, car oui je le répète, je m’investis bénévolement plusieurs heures par semaine, mais aujourd’hui j’ai perdu toute confiance en moi. Au jour d’aujourd’hui, en raison du manque de reconnaissance, cette situation n’est pas la plus idéale combinée à ma situation professionnelle, car elle me rend malheureuse. Je ne sais pas si mon travail est de qualité mais je ne sais même pas si j’assure efficacement mon rôle de présidente (rendre les gens heureux et contents), d’autant plus que les gens attendent beaucoup de moi et me font très facilement des critiques, qui aujourd’hui, sont de trop pour moi.

DSC_0078 - copie

Je suis alors en pleine réflexion, dois-je quitter l’association pour ne pas m’effondrer encore plus ou continuer à m’investir et ignorer les quelques remarques négatives et le manque de reconnaissance et m’investir pour mes adhérents et non pour moi ?

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply