Browsing Tag

triathlon

COMPTE-RENDU DES COURSES Raid la Saharienne

Préparation au Raid La Saharienne – Triathlon de St Jean de Monts – Notre premier triathlon

5 juillet 2018
DSC_9254

Samedi 23 Juin avait lieu notre premier triathlon. En effet, nous avons participer au Triathlon XS de Saint-Jean de Monts et on vous raconte cette première expérience ! Pour rappel, voici les distances à parcourir : 250m de natation/7,5km de vélo/2,5km de course à pied. 

Nous avons opté pour une arrivée le Vendredi soir, soit la veille de l’épreuve afin de pouvoir se reposer la matinée de l’épreuve, d’être posées et « détendues ».

LE COMPTE-RENDU DE LOLO  ! 

Participer à un triathlon a longtemps été un rêve sans jamais vraiment penser qu’un jour je pourrai en faire un pour de vrai ! C’est chose faite, dimanche dernier nous avons fait notre baptême de Triathlon.

Pour tout dire, j’étais dans tous mes états pendant une semaine avant la course, à ne pas en dormir ! Plus je lisais des articles et témoignages sur la partie Natation, plus je me disais que je n’allais jamais y arriver et que je n’avais pas ma place parmi toutes ces athlètes !

La partie natation est la plus redoutée, le départ est surnommé la « une machine à laver » car c’est une vraie bataille, qui est souvent traumatisante pour les débutants. Le jour J est finalement arrivé, il faisait beau, chaud et la mer d’un calme Olympien, ce qui m’a rassurée !

Nous sommes allées chercher nos dossards et les organisatrices ont été d’une gentillesse en répondant à toutes nos questions.

DSC_9148

Le moment venu, nous nous sommes préparées pour entrer dans le « parc » pour déposer nos vélos et nos affaires (T-shirt- casquette-lunettes de soleil-chaussures et chaussettes). Là je me rends compte que nous sommes uniquement une petite dizaine de novices à nous lancer dans cette course folle ! En effet toutes les triathlètes avaient des vélos tout en Alu ou Carbone, nous, nous étions avec nos VTT, équipés de pneux de route pour l’occasion. Le miens a 22 ans pour tout vous dire !

Nous descendons sur la plage pour le top départ ! La peur s’est finalement transformée en excitation ! Pan ! C’est parti, tout le monde s’élance à toute vitesse, je vois Juju qui part à fond les ballons mais moi, je reste en retrait de peur d’être coincée dans la « machine à laver » !

DSC_9165

Je me mets sur le côté gauche des bouées, cours dans l’eau aussi loin que possible et finalement plonge pour nager. L’eau est bonne (j’avoue j’ai la combi) et je nage, je contourne les bouées et c’est un peu l’embouteillage et là je me mets en mode « Triathlète », je double, je pousse pour me fofiller et grapiller des places.

DSC_9173

La partie Natation est pratiquement finie, je commence à enlever ma combi pour ne pas perdre trop de temps pendant la transition.

DSC_9191

Là il faut se mettre à courir sur la plage pour retourner au parc à vélo : la côte me semble interminable ! J’arrive enfin au parc et là … je n’arrive pas à enfiler mon T-shirt, je m’énerve et c’est de pire en pire : 30 secondes pour le mettre! Après j’enfile mes chaussettes, je mets le casque et les lunettes et c’est parti pour 8km de vélo !

Je saute sur le vélo et me mets sur le grand plateau et commence à pédaler de toutes mes forces ! Malgré tous les efforts, je me fais doubler dès le début par des filles qui semblent à peine appuyer sur les pédales… un peu démoralisant j’avoue !

DSC_9217

Je continue le reste de la course toute seule, je ne vois personne devant, personne derrière, je n’ai pas de compteur : je n’ai donc aucune idée si j’avance bien ou si je suis une vraie tortue ! En tous cas les encouragements de la foule me donne du baume au cœur !

Le vélo touche à sa fin et là je vois les arbitres juste devant la ligne qui me font des grands signes. En effet la règle est de descendre absolument du vélo pour continuer en courant à côté… la torture commence ! Je ne sens plus du tout mes jambes, j’ai l’impression d’avoir des jambes de bois, qui ne répondent plus de rien ! Je veux courir mais impossible… mes jambes ne m’écoutent pas ! Il va falloir un km avant de retrouver une sensation normale. Je cours , je double quelques filles mais j’ai l’impression de ne pas avancer.

DSC_9222

Quelques minutes plus tard, c’est la dernière ligne droite et je vois la ligne d’arrivée… Houra !

DSC_9245

Bilan : 41 minutes (9 min de natation – 19 min de vélo et 13 min de course à pied), ça été dur car le format XS est ultra rapide mais si fière ! Ce fut mon premier triathlon mais sûrement pas le dernier !

AU TOUR DE JUJU ! 

A quelques jours du triathlon, je n’étais pas vraiment trop stressée mais j’avais hâte d’en découdre avec une nouvelle épreuve que je ne connaissais pas. J’adore me lancer de nouveaux challenges !

Bon par contre, quelques heures avant le triathlon, ce n’était plus la même chose, j’étais super stressée. Je n’avais qu’une envie : que la course commence !

Après un petit briefing, nous avons rejoint la plage pour le départ. Il faut donc courir pour plonger ensuite dans l’eau et c’est là que je suis tombée dans le piège : courir je sais faire. Bah je cours, le problème c’est qu’il y a un énorme banc de sable qui force à courir longtemps dans l’eau avant de pouvoir nager vraiment. Sauf qu’au moment où je peux enfin nager je suis essoufflée et un peu angoissée. J’essaye tant bien que mal de retrouver mon souffle en improvisant un crawl un peu bizarre… On contourne déjà la première bouée rouge et je commence à retrouver mon souffle et mon rythme.

DSC_9153

Dés que je commence à avoir pied, j’essaye de courir. Courir dans l’eau, j’adore, je le fais depuis toute petite avec mes parents (un peu bizarre la famille !).J’enlève mon bonnet et mes lunettes en même temps.

DSC_9178

Puis je cours pour rejoindre le parc à vélo. Pas besoin d’enlever la combinaison puisque j’ai nagé directement en trifonction. Je mets mon casque, enfile mon dossard, met mes chaussures sans chaussettes et je file ! Je suis alors 18ème à ce moment là.

Et là commence, la catastrophe ! Tout le monde me double, je n’avance pas avec mon VTT et ces pneus de route. Je donne alors tout pour essayer d’éviter de perdre trop de places. Quant au virage, n’en parlons pas, j’ai trop peur !

DSC_9201

Ca y est, c’est la transition. je descends du vélo et je cours à côté pour atteindre mon poste. Et là, j’ai des jambes de bois. Lolo m’avait prévenue alors je ne m’inquiète pas plus que ça. Je sais que c’est l’acide lactique. Je dépose mon vélo et je pars quand je vois l’arbitre sortir un carton jaune. Je stop direct et je me demande ce que j’ai bien pu faire… J’avais encore le casque de vélo sur la tête ! Allez zou, je le pose et c’est parti. Les premiers 200m sont compliqués au niveau des jambes. Il y a vraiment un temps d’adaptation. J’entends Richard qui me dit « Allez, c’est maintenant que tu fais l’effort ». Et il a tout à fait raison, la course à pied c’est mon point fort. Alors je donne tout et je double de nouveau toutes les filles qui m’avaient doublée au vélo.

DSC_9229

J’en profite par la même occasion d’encourager Lauriane quand je la croise. Le public est là pour nous encourager et ça fait du bien et on a surtout nos plus grands fans ; Magali, Richard et Dan. Et ça fait vraiment plaisir. A 100m DE l’arrivée, un sprint m’attend avec 2 filles. Rien à faire, je n’arrive pas à les suivre. Je donne toute mes forces et ça vaudra le coup puisque je suis passée quand même de la 35ème place à la 15ème !

DSC_9234

Je passe la ligne d’arrivée en terminant 15ème sur 75ème en 35min et je n’en reviens pas. C’était mon premier triathlon et j’ai juste adoré. Même si je n’ai pas vraiment encore l’équipement adéquate, j’ai hâte de renouveler l’expérience !

Et voilà notre petit compte-rendu de NOTRE premier triathlon ! Le format était alors parfait pour découvrir ce sport et m’apercevoir véritablement de ce qu’on doit travailler pour profresser. En tout cas, nous sommes déjà inscrite à un autre triathlon. Ca sera celui de La Baule, format S !

A très vite !